09 84 07 99 54 contact@auronaetcie.com

L’espace Work Inn à Asnières-sur-Seine : 520 bureaux tout confort. © Work Inn

Room service, conciergerie et confort, ce nouvel acteur des bureaux partagés à l’ouest de Paris emprunte aux codes de l’hôtellerie de luxe.

Marbre, moquette épaisse et bois précieux: côté matériaux, Work Inn, le nouvel espace de bureaux partagés inauguré au mois de janvier à Asnières-sur-Seine (92), mise sur les matériaux haut de gamme. Installés en front de Seine, dans l’immeuble de huit étages (6.000 mètres carrés) qui accueillait auparavant le siège d’Eiffage, Philippe Azria, le fondateur, et son équipe ne se contentent pas en effet de mettre à disposition de leurs clients du WiFi et des postes de travail (520).

Pour se faire une place dans le secteur très disputé du coworking, ils reprennent aussi les codes de l’hôtellerie de luxe en proposant des services de standing : une conciergerie pour répondre aux desiderata des pensionnaires ; un room service comprenant pressing et restauration ; 120 places de parking et l’accessibilité vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

 

All inclusive

“Nous voulons être la vitrine de l’innovation du département”, affirme le PDG de 27 ans, financé par la Financière immobilière bordelaise de Michel Ohayon, et partenaire de Weréso, un opérateur national du secteur. Le bâtiment comprend plusieurs terrasses dont un rooftop avec vue sur la Défense, qu’on peut louer pour 500 euros. Idéal pour des soirées événementielles.

Pour le reste, les tarifs vont de 99 euros par mois pour un poste en open space à 580 euros par poste dans un espace privatif, ou 345 euros pour un bureau fixe. Tous incluent Internet, fruits et café à volonté, quatre heures de salle de réunion, l’impression illimitée de documents et l’accès à la conciergerie.

“Il n’y a pas d’options. Nos formules sont fixes, de sorte que les factures soient identiques chaque mois. Nous faisons du all inclusive, comme à l’hôtel”, insiste Philippe Azria. Work Inn devrait ouvrir deux autres espaces d’ici à la fin de l’année : à Boulogne (150 postes) et à Issy-les-Moulineaux (100 postes).